Claire Allouche

Claire Allouche est doctorante allocataire en études cinématographiques sous la direction de Dork Zabunyan et de Thierry Roche à l’Université de Paris 8. Son travail de thèse porte sur l’investissement de lieux périphériques dans le cinéma argentin et brésilien contemporain. En 2018, elle mène une recherche entre Buenos Aires et Recife avec le soutien du REFEB (réseau français d’études brésiliennes). Elle s’est formée au Département Histoire et Théorie des Arts de l’ENS Ulm, en spécialité cinéma, où elle a notamment co-organisé des séminaires d’élève. Elle a également obtenu un Master 2 en Histoire et Esthétique du Cinéma à l’Université Paris 8, avec un mémoire intitulé « Des voix de l’Interior : le cinéma argentin contemporain à l’épreuve du territoire », sous la direction de Mathias Lavin. Puis, elle a obtenu un Master 2 en « Territoires, Espaces et Sociétés » à l’EHESS, sous la direction de l’anthropologue Brigitte Derlon et de l’historienne brésilianiste Claudia Damasceno, en travaillant sur la ligne de partage entre lieu de vie et lieu de tournage dans Les Bruits de Recife (2012) et Aquarius (2016) du cinéaste brésilien Kleber Mendonça Filho, en questionnant le recours d’une méthodologie propre à l’anthropologie urbaine dans l’analyse des lieux des images. Elle collabore de manière ponctuelle à plusieurs revues, parmi lesquelles Trafic, CinétrENS et Répliques.

Recife filmée (2011-2016) : de l’occupation urbaine à une possible habitabilité

« À aucun, toutefois, la ville [de Recife] ne s’abandonne immédiatement : son plus grand charme consiste à se laisser conquérir peu à peu1. »

 

S'abonner à RSS - Claire Allouche